Le Black en costard de Barclay’s

11 janvier 2017

Bonne année.

Contre Temps 2

25 octobre 2016

FRANÇAIS // ANGLICHE

***

Ça m’a pris comme une envie de pisser sur un banquier, j’avais mon stylet, ma tablette, et l’inspiration divine m’a touché. Contre Temps, 2, 10 ans plus tard, le retour, la vengeance de l’océan. Contre Temps Ultimate où le mec s’est transformé en hipster chic et la gamine en hippie tendance punk à chien. Si vous voulez mon avis, dans son sac elle va certainement y mettre plus de shit que d’horloges, mais bon c’est leur problème. Et puis après tout c’est peut être pas non plus une mauvaise idée de faire comprendre à papa adoptif que les réveils partout c’est sympa cinq minutes, mais que là ça va faire 10 ans que ça dure, il a déjà rempli trois apparts entiers avec ses putains d’horloges, il serait peut être temps de passer à autre chose.

Bref, ça m’a l’air très mal parti cette affaire, je crois qu’on va se contenter de l’affiche.

BZI, THE RETURN

5 septembre 2016

Mukudji & Portfolio

11 août 2016

Hola amigos !

Contrairement aux apparences, je n’ai pas chômé ces derniers temps. Enfin littéralement j’étais au chômage, donc si. Quoique si je ne le touche pas, le chômage, y suis-je ? Quoi qu’il en soit, je ne me suis pas contenté de me toucher. La nouille, pas le chômage.

Maintenant le problème qui se pose, c’est que j’ai très certainement l’intégralité de mon public sur Facebook, et donc vous savez ce que je vais vous sortir. Je parie que ça vous en boucherait un coin si d’un coup, je vous sortais une bande annonce à base de parpaings bosniaques. Ça commencerait sur une citation. Une citation qui parle de parpaings bosniaques, mais on ne le sait pas encore. Puis l’on verrait la douce lumière du soleil, filtrée par une cloison précaire, réchauffant les parpaings endormis. La poussière de la hutte, flottant légèrement dans ces rayons, comme un million de lumineux ambassadeurs du Matin. Peut-être un parpaing se réveillerait-t-il, ouvrirait-t-il ses yeux ?

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de faire une deuxième version de mon trailer avec des parpaings bosniaques, donc on se contentera de masques africains si ça vous va.

Hola amigos!

Despite appearances, I haven’t been farting around lately. I’m not sure about that expression, is that very rude? Anyway the rest of that part is untranslatable so we can talk a little bit about that expression. « Farting around », you disgusting people. How could you invent such an abomination and call it an expression. We might not wash every day in France, but at least we have elegant expressions to express the fact of doing nothing. Like « not jerking anything off » or « not cumming anything ». You fucking savages.

Anyway, so we have a problem here: my whole public is friend with me on Facebook, so you know what I’m going to be talking about. I bet you’d be pretty surprised if I suddenly released a trailer about Bosnian breeze-blocks. It would start with a quote. A quote about Bosnian breeze-blocks, but we don’t know it yet. Then we would see the sweet light of sun, filtered through a precarious partition, heating up the sleeping breeze-blocks. The dust of the hut, lightly floating in those rays, like a million bright ambassadors of morning. Maybe one of the breeze-blocks would wake up, would open its eyes?

Unfortunately, I haven’t had enough time to make a second version of my trailer with Bosnian breeze-blocks, so we’ll stick with the African masks for now.

Bon, mais vous êtes peut être venus ici dans l’espoir de voir autre chose que du réchauffé perdu au milieu de la montagne de conneries que je raconte. Alors je vous sors une exclu, un truc que vous avez pas vu venir. Ou du moins que vous auriez pas vu venir si je l’avais pas inscrit dans le titre de l’article. Mon porfolio, nouvelle version. Boum.

Bon certes ça fait deux mois que je l’ai refait, mais je l’avais dit à personne. Et je vous connais bande de loubards, vous allez pas sur mon portfolio si je ne vous l’ordonne pas. Y a quelques trucs que vous avez jamais vu, et surtout c’est du web 3.0, vous allez rien comprendre. Y a des effets de parallaxes en scrollant et une version mobile. Putain si mon portfolio était humain il serait vegan et porterait la barbe. Régalez-vous.

www.camilleperrin.fr

Well, maybe you came here with the hope of seeing something else than rehashed things lost in the mountain of bullshits I’m saying. So here’s an exclusivity, something you didn’t predict. Or at least that you wouldn’t have predicted if I didn’t write it in the title of the article. My portfolio, new version. Boom.

Okay maybe I made it two months ago, but I didn’t tell anyone. And I know you punks, you don’t go on my portfolio if I don’t force you to. There are a few things you haven’t seen yet, and more importantly, that’s web 3.0, you’ll get crazy. There are scrolling parallax effects and a mobile version. Fuck if my portfolio was human it would be vegan with a beard. Enjoy.

www.camilleperrin.fr

Maroc – 2/2

12 juin 2016

Hey mais c’est que j’ai failli vous oublier ! C’est ça de jamais vous manifester aussi. Bon, donc voilà la suite de l’aventure Marocaine. Aujourd’hui ça se passe essentiellement à Marrakech, et ça se termine par des photos que j’ai prises en 2012 à Chefchaouen et Casablanca, mais on va pas être trop regardant non plus, hein? Bon.

Et au cas où vous vous poseriez la question, oui, j’aime bien les petits chiens. Voilà c’est dit.

Hey, I almost forgot you guys! That’s what you get when you don’t show yourself. Anyway, here is the rest of the Morrocan adventure. Today, it essentially takes place in Marrakech, and it ends with pictures that I took in 2012 in Chefchaouen and Casablanca, but we’re not going to watch every penny either. I’ve just learnt that expression on wordreference and I’m not 100% sure it works in that context, let’s pray to the Lord that it does.

And in case you’re wondering, yes, I like little dogs. There, I said it.










Maroc – 1/2

6 juin 2016

Bonsoir mes bestioles,

En cette matinée ensoleillée, je vous propose un intermède exotique puisque nous partons aujourd’hui sur les terres Marocaines du Maroc. L’inspiration se faisant pauvre en cette matinée ensoleillée, je vous propose de regarder mes photos pendant que je retourne me coucher.

Good evening my bugs,

In this sunny morning, I offer you an exotic interlude as we’re heading today to the Moroccan lands of Morocco. The inspiration being quite poor in this sunny morning, I offer you to look at those pictures while I’m going back to bed.










Back from Marrakech

29 mai 2016

Alors celle-là vous l’avez pas vue venir je parie. On s’était remis dans une relation confortable : je postais plusieurs fois par mois, parfois plusieurs fois par semaine. Vous commentiez de temps en temps, je répondais pour faire augmenter le nombre de commentaires. On s’amusait, on rigolait. On était heureux.

Et là BAM ! 7 mois dans la gueule, sans prévenir. Je suis sorti acheter des clopes le 27 octobre et je viens tout juste de rentrer.

Vous trouvez pas qu’on commençait à s’ennuyer ? Que ça devenait un peu pesant cette routine « je fais trois blagues, je poste 12 photos, vous me dites que je suis génial et on recommence » ? J’ai eu besoin de prendre l’air. Ça vous apprendra à croire que tout est acquis d’avance, tiens.

Bon. Pendant cette longue période où personne ne m’a réclamé, j’ai fait des dessins pour mon Papa. Je voulais lui faire croire que je lui offrais des marque pages pour son anniversaire histoire qu’il tire un peu la gueule, genre « quel cadeau de bâtard », et en fait on lui offrait un voyage au Maroc en famille, genre « ascenseur émotionnel ». Attendez je traduis avant de vous montrer parce que sinon on va se perdre.

Well I bet you didn’t see this one coming. We were back to a comfortable relationship: I was posting several times a month, sometimes several times a week. You were commenting every now and then, I was answering to increase the number of comments. We were having fun, we were laughing. We were happy.

And then BOOM! 7 months in your face, without any warning. I went out to buy cigarettes on October 27th and I just came back.

Don’t you think we were starting to get bored? That this « I make 3 jokes, I post 12 pictures, you tell me I’m a genius and we start over » routine started to be annoying? I needed to take some fresh air. That’ll teach you to believe everything is won already.

Good. During that long period where nobody asked for me, I made drawings for my Dad. I wanted to make him believe that I was offering him bookmarks for this birthday so that he would be a little bit upset, like « what a shitty present », and we were actually offering him a trip to Morocco with the rest of my family, like « woooohhh emotional rollercoaster dude ». Now can you believe that since I started translating my texts in English, all those french bastards read both versions just because I made one joke one day, and they hope it will happen again? Well here it is ladies and gentlemen, this one is only for you. Can a kangaroo jump higher than a house? Of course, a house doesn’t jump at all.

Sorry about that, I found it on a TOP 100 best jokes website, except it started with the 2nd best one. I’m sure number one would have been better.




Et donc on est allé au Maroc. C’était bien. On s’est amusé, on a rigolé, on a été heureux. J’ai acheté un masque. Un Punu Gabonais vieux de 80 ans, oui monsieur, qui d’après son vendeur, vaudrait 2000€ s’il était vendu à un collectionneur. Bon je l’ai eu à 30 balles, mais c’est parce que je sais bien négocier.

Et à bien le regarder, j’ai trouvé ça tellement STYLÉ que j’ai décidé d’en dessiner plein, des masques africains. Clic droit > ouvrir le lien dans un nouvel onglet pour voir en vraiment plus grand.

So we went to Morocco. That was good. We had fun, we laughed, we were happy. I bought a mask. An 80 years old Gabonese Punu, yes sir, that according to its seller, would worth 2000€ if it was to be sold to a collector. Well I got it for 30€, but that’s only because I’m a good bargainer.

In the end I found that mask so awesome that I decided to draw a lot of African masks. Right click, open the link in a new tab to see it in bigger bigger.

Et c’est tout pour aujourd’hui. Si vous êtes sages vous aurez peut être des photos du Maroc dans les jours à venir. Ou pas. Je reviendrai peut être dans 6 mois. Ou jamais. C’EST CHAUD COMMENT VOUS AVEZ LA TROUILLE MAINTENANT HEIN !!

And that’s all for today. If you’re nice you might have pictures of Morocco in the few days to come. Or not. Maybe I’ll be back in 6 months. Or never. YOU’RE SHITTING YOUR PANTS NOW AREN’T YOU ??

Misiones

27 octobre 2015

Bonsoir mes têtards,

Ceci est probablement le dernier article de ma rubrique « Photos d’Argentine », du moins de ce voyage ci. On est donc allé dans la province de Misiones, là où se rencontrent l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Et c’était d’ailleurs plus ou moins la réponse à mon post d’il y a deux semaines : le film s’appelle Mission. Une seule participante bordel. Bon de toute façon vous auriez eu aucune chance, la participante c’est ma mère et elle vous met tous à l’amende. Mais quand même, participez. On est où là ? On est sur le blog de Mr. Sandwich ou on est pas sur le blog de Mr. Sandwich ? Bon. C’est bien ce que je pensais. Alors on participe, merci. Et félicitations à ma maman.

Donc Misiones, les trois frontières, tout ça, mais surtout : les chutes d’Iguazú. BAM. Alors ça, ça t’envoie une espèce de PATATE de OUF dans la rétine, tu regrettes rien. Hé, c’est pas une merveille du monde pour rien la coquine. Non franchement, bien.

Good evening tadpoles,

This is probably the last article of my « Argentina pictures » category, at least of that very trip. We went to the province of Misiones, where Argentina, Brazil and Paraguay meet. And by the way, that was pretty much the answer to my post from two weeks ago, the movie is called The Mission. Only one participant for fuck’s sake. Well anyway you wouldn’t have had a chance, the participant is my mother and she’s way better than you losers. But still, participate. Where are we? Are we on the blog of Mr. Sandwich or are we not on the blog of Mr. Sandwich? Good. That’s what I thought. So we participate, thank you. And congratulations to my mum.

So Misiones, the three frontiers, etc., but most of all: Iguazú falls. BAM. This shit beats the fuck out of your retina, and you like it. Hey, there is a reason why those naughty falls are a wonder of the world. No seriously, nice.











La Rioja

15 octobre 2015

J’ai récemment eu la chance de me taper 12 heures de bus aller et 15 retour pour aller voir la province de ma copine. Et franchement, pas mal. Sympa. Je veux dire, ils ont des sièges inclinables et tout quoi. Cool. Et sinon la Rioja, c’est pas dégueulasse non plus, loin de là. Mais jugez plutôt.

I recently had the good luck to stay 12 hours in a bus (and 15 to come back) to go in the province of my girlfriend. And honestly, not too bad. Nice. I mean, they have reclining seats and all. Cool. And La Rioja is not ugly either by the way, far from it. But I’ll let you form your own opinion.











Pour quelques film studies de plus

13 octobre 2015

Salut les loutres,

Quelques images tirées d’un film qui se passe aux alentours de ma prochaine destination en Argentine. Je vous en dis pas plus, vous connaissez la chanson, il faut deviner. Au passage, je vous montre bientôt les photos de ma dernière destination en Argentine, promis, j’ai juste eu la flemme. Bisous.

Hello otters,

A few images of a movie taking place near my next destination in Argentina. I won’t tell you more, you know the score, you have to guess. By the way, I’m going to show you the pictures of my latest desination in Argentina soon, I was just too lazy. Kisses.